Petites Feuilles d’Art

  

Cette petite chronique, sans aucune prétention d’exhaustivité, n’a pour but que de faire partager aux lecteurs de notre site notre vécu personnel de quelques évènements artistiques .

Si vous voulez attirer notre attention sur un vernissage ou une exposition original(e), n’hésitez pas à nous écrire : dominique@be-st.fr

Nous couvrons essentiellement la région parisienne et la Côte d’Azur, ainsi que le Calvados, où sont nos antennes géographiques. Mais un évènement international, comme par ex Basel Art Fair peut aussi nous séduire … nous y étions en 2012.

 

Dernières feuilles d’art

 

Vernissage de Jean-Charles Blais au Musée Picasso (Antibes) en présence de Monsieur le Maire Jean LEONETTI.  

Petite feuille du 16/3/2013 – Vernissage Blais

http://www.antibes-juanlespins.com/les-musees/3178-exposition-jean-charles-blais

  

  

Un superbe film sur Roger-Gilbert Lecomte au Transart Café à Antibes (15/3/13)

Pour ceux qui ne connaissent pas le Transart Café à Antibes, campons d’abord le paysage.

Dans une des ruelles de charme du Vieil Antibes, c’est une petite galerie, toute en longueur, qui rayonne de dynamisme et d’initiatives, grâce à ses deux animatrices, Isabelle et Arielle.

http://transartcafe.pagesperso-orange.fr/

Il y avait plusieurs semaines que je n’avais pu leur rendre visite, étant au Burundi, et je me suis rattrapée Vendredi 15. La salle était organisée cette fois pour une projection et nous avons pu voir deux court-métrages de Georges Sammut et Gilbert Cassini.

L’un d’eux, en particulier « Roger-Gilbert Lecomte, phrérange irrémédiable » m’a permis de découvrir un poète du début du siècle, et une revue littéraire, « le Grand Jeu », qu’il avait fondée, entre autres, avec Roger Vaillant et deux autres « frères simplistes ».

Lecomte est mort à 36 ans, épuisé par la drogue, et le journal a disparu après quatre numéros annuels.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Roger_Gilbert-Lecomte

 

Soo- Kyung expose à Vancouver 

 http://soo-kyung.com/

Soo Kyung est venue plusieurs mois en France, étudier à l’Académie de la Grande Chaumière. Fonctionnaire canadienne, c’est aussi une merveilleuse artiste. Nous l’exposerons en France cette année…Bravo Soo-Kyung pour ces deux prochaines expos à Vancouver… Un peu loin, mais qui sait…

  

Dali, de la maison de Figueras (Port Lligat)  au Centre Pompidou (Mars 2013)

C’est en nocturne que j’ai dû visiter l’exposition dont tout le monde parle, l’exposition qui se termine le 25 mars sur Dali. Jamais je n’avais vu réunir autant d’oeuvres du peintre et de témoignages divers (écrits, films, photographies). La petite heure de queue fut bien récompensée par la grande diversité des oeuvres.

http://www.centrepompidou.fr

J’ai toutefois été un peu décue par le manque de structure de l’enchaînement des oeuvres et des documents, et surtout par une ambiance qui s’apparentait bien davantage au métro aux heures de pointe qu’au charme intimiste de la maison de Portlligat, visitée il y a deux ans à l’occasion d’un séjour dans cette région.

http://www.salvador-dali.org/museus/portlligat/fr_index.html

Et je n’ai pas trouvé les montres molles, un de mes tableaux préféré.

 

  

Yue Minjun, l’ombre du fou rire à la fondation Cartier (Février2013)

http://fondation.cartier.com/#/fr/art-contemporain/26/expositions/800/en-ce-moment/758/yue-minjun-l-ombre-du-fou-rire/

Petite exposition originale d’un artiste chinois, sa première exposition majeure en Europe. Le thème en est le fou rire, mais avec toutes les dents des personnages, que je me suis amusée à compter, on a l’impression d’un fou rire un peu inhumain, voire… carnassier. Je pense que pour bien comprendre cette exposition, il faut se documenter sur l’histoire du rire en Chine, au prisme des grands courants culturels de ce pays tellement multiforme…que j’ai eu l’occasion de visiter trop brièvement en 2010, avec un groupe d’entrepreneurs.

L’art au défi de l’espérance – Mairie du 6e arrondissement – Janv 2013

Rendons hommage à Monsieur le Maire du 6è arrondissement, Jean-Pierre Lecoq. Dans cet arrondissement où nous avons la chance de vivre et de travailler, et dont l’ADN artistique est incontestable, la mairie organise régulièrement d’intéressantes expositions. J’ai récemment visité celle dont le titre est un programme de vie à lui seul… « l’art au défi de l’espérance ».

http://www.artdefiesperance.com/

19 artistes réunis autour d’une thématique à la fois mystique (le Livre de Job) et symbolique.

Coup de chapeau spécial à Eric Michel, artiste « passeur de lumière » et aussi…camarade des anciens de l’ENSAE, qui y a présenté un « infini » lumineux.

Une preuve encore que les matheux sont souvent créatifs! Et que l’ENSAE mène à tout…

http://www.ericmichel.net/

 

Hopper  au Grand Palais

Cette exposition est malheureusement terminée aujourd’hui, mais quel régal !

http://www.grandpalais.fr/grandformat/exposition/edward-hopper/

Cette évocation de l’Amérique de nos rêves, qui continue à habiter notre inconscient, du moins celui de notre génération de baby boomers, cette Amérique pionnière et romantique à la fois … Nous en sommes hélas bien loin aujourd’hui outre-Atlantique.

On ne la retrouve guère plus que dans les vieux films de ciné-clubs qui ont bercé la jeunesse de toute une génération. Pour oublier les séries TV et les marchés financiers… faisons une petite cure de Hopper et/ou de Hitchcock!

 

De l’impressionnisme à l’Art Moderne au Musée du Luxembourg

Ne jamais rater une exposition au Musée du Luxembourg, c’est une de nos devises. En effet, quand on a la chance dêtre aussi proche d’un musée à la taille humaine et dont la programmation est si riche, il serait dommage de s’en priver.

http://www.museeduluxembourg.fr/fr/agenda/p_agenda-546/

Cette exposition, petite par la taille, n ‘en est pas moins grande par l’esprit.

On y constate à quel point les impressionnistes, pour lesquels j’ai toujours personnellement eu une faiblesse,  outre le mérite d’avoir fourni les plus grandes oeuvres du 19 e siècle, ont aussi contribué à former toute une nouvelle génération de peintres qui ont marqué le 20e siècle…

En espérant simplement que notre 21 e siècle ne sera pas le retour du balancier vers les arts… primitifs… On peut parfois se poser la question, hélas.

 

La Fondation Maeght à l’automne 2012

Des amis de passage à Antibes souhaitaient visiter la région. La Fondation Maeght en est évidemment un must!

http://www.fondation-maeght.com/

Cette visite d’octobre a cependant été bien décevante car … la Fondation était en travaux. Seule une exposition de Fabrice Hyber était ouverte à la visite.

http://www.fondation-maeght.com/index.php/fr/expositions/175-fabrice-hyber-essentiel-peintures-homeopathiques-du-06-octobre-2012-au-06-janvier-2013

Certainement intéressant, mais un peu inaccessible pour moi..

La programmation 2013  et les beaux jours donneront surement l’occasion de retourner dans ce temple artistique azuréen.

Le Musée Bonnard au Cannet

Ouvert depuis juin 2011, c ‘est le premier musée du monde entièrement dédié aux oeuvres de cet artiste de la fin du 19 e et du début du 20 e siècles. C’est à la fois un magnifique hommage au peintre et à sa région méditerranéenne d’adoption.

Une ambiance très différente de celle que j’avais pu apprécier à Honfleur, où j’ai déjà pu admirer des oeuvres de Pierre Bonnard.

http://www.museebonnard.fr/

Merci à l’Association des villes de France (AVF Antibes) pour l’organisation de cette intéressante visite.

Basel Art Fair – Juin 2012

On nous avait dit que c’était un « must » du monde des arts. J’ai eu l’occasion, en compagnie d’un ami nostalgique de quelques mois passés dans cette belle ville, de visiter Bale Art Fair 2012. 

La ville m’a en effet charmée, mais la foire un peu déçue, comme en témoigne la petite feuille suivante. We à Art Basel juin 2012

Be Sociable, Share!